Accident de la route : remplir un constat amiable

Les accidents, personne n’en est à l’abri. Et si cela vous arrive, prenez le temps de remplir le constat amiable parce que la moindre erreur peut vous coûter très cher. Suivez à la lettre nos conseils !

Document destiné à décrire des faits lors d’un accident pour en faciliter le règlement, le constat amiable protège vos droits et permet d’accélérer les procédures de remboursement. Pour le remplir, nous vous conseillons de prendre amplement votre temps. Les informations renseignées détermineront votre part de responsabilité ainsi que le montant de l'indemnisation, selon les garanties du contrat. Ceci dit, la moindre erreur peut vous faire passer pour le(la) fautif(ve) alors que réellement ce n’est pas le cas.

Le constat doit mentionner l’identification des automobilistes mêlés, ainsi que le nom et les coordonnées des témoins. Dans le cas où l’accident implique plus de deux véhicules, il est nécessaire d’établir un constat avec chacun des conducteurs.

Quels sont les documents nécessaires pour compléter le constat ?

  • votre permis de conduire ;
  • votre carte grise ;
  • votre attestation d’assurance.

Quels sont les bons réflexes à avoir ?

  • comparer les informations des mêmes pièces -ci-dessus- des personnes impliquées dans l’accrochage, à celles mentionnées sur le constat afin de vous assurer de l’exactitude des renseignements fournis ;
  • prendre l’initiative de préremplir votre partie ;
  • relever les coordonnées des éventuels témoins et les mentionner dans la rubrique adéquate ;
  • prendre note du numéro d’immatriculation de l’autre véhicule (cela peut vous être utile en cas de délit de fuite ou de refus de remplir un constat amiable) ;
  • avoir toujours dans votre voiture un ou deux constats et un stylo.

Comment bien compléter les rubriques importantes du document ?

Il est indispensable de remplir l’intégralité des rubriques tout en portant une attention bien particulière aux points suivants :

  • Circonstances : ne cochez que la(les) case(s) correspondant aux faits au moment de l’accident et indiquez le nombre de cases cochées en bas de la colonne. Si aucune situation ne correspond, indiquez « 0 » ;
  • Croquis : il est essentiel pour déterminer les responsabilités de chaque automobiliste. Veillez à matérialiser les véhicules au moment du choc, en indiquant le nom des rues, les éventuels feux tricolores et panneaux, les lignes au sol… ;
  • Observations : cet encadré est réservé à vos remarques et notes. En cas de mésentente, précisez le motif de celle-ci.

Mais avant tout, conduisez prudemment et veillez à préserver votre vie et celle des autres !


0 commentaire

Nom
Email
Retour vers le Blog

Publicité

CONNEXION INSCRIPTION



Mot de passe oublie ?