Microsoft : entre piratage et sanction

L’année 2017 commence mal pour le secteur de l’informatique. Des versions de Windows XP ont été revendues sans licence, chose qui a rendu furieux Microsoft. Détails.

En début janvier 2017, le tribunal d’instance Bayonne a condamné 5 personnes pour contrefaçon de logiciel et de marque. Comment est-ce que les suspects s’y prennent-ils ? Selon le quotidien "Sud Ouest", les pirates rachètent à un autoentrepreneur spécialisé en informatique des copies du système d’exploitation Windows pour 5 à 10 euros la pièce, reprises de machines destinées à être jetées.

Une tierce personne importe illégalement de Chine des programmes qu’elle met à la disposition des pirates. Ceux-ci revendent les logiciels à des particuliers entre 45 et 75 euros, et ce, sur des sites de vente online. En tout, plus de 2.000 unités ont été mises en vente, ce qui leur a permis de générer environ 720.000 euros entre 2008 et 2010.

Microsoft, le géant historique de l’informatique, a précisé que la revente de ses produits sans son approbation est strictement interdite, voire même illégale. Les cinq hommes sont condamnés à des peines de 12 à 18 mois de prison avec sursis. Ils sont également amenés à verser un montant de 4,6 millions d'euros de dommages et d’intérêts à Microsoft. Le tribunal a ainsi suivi les réquisitions du Ministère public.

 

Source photo : phonandroid.com


0 commentaire

Nom
Email
Retour vers le Blog

Publicité

CONNEXION INSCRIPTION



Mot de passe oublie ?