Tazaj Maroc défend son intérêt devant la justice

Suite à l’infraction du contrat par ses franchisés, Tazaj Maroc décide de rompre sa collaboration avec eux. L’affaire atterrit dans les tribunaux de Casablanca. A suivre !

Les franchisés du cercle « Tazaj » sont tenus de commercialiser exclusivement les produits de la même marque au Maroc. Et ce n’est pas ce qui a été fait par « 2 Mars Food » et « RDMI Fès », sociétés gérantes des restaurants Tazaj situés aux boulevards casablancais 2 Mars et Moulay Ismaïl. « Elles ont failli aux clauses du contrat, il s’agit par conséquent d’infractions qui imposent la rupture du pacte signé », déclare Rajae Ramech, Responsable du département Marketing de    « Arkinvests », représentatif exclusif de la marque Tazaj au Maroc.

A cet effet, « Arkinvests » décide de mettre fin à sa collaboration avec les deux entreprises. « Nous avons contacté un avocat pour défendre notre intérêt devant la justice. Nous ne pouvons pas divulguer d’autres détails sur cette affaire et nous ne pourrons retirer notre logo et notre enseigne qu’une fois le dossier terminé juridiquement », ajoute Rajae Ramech.

La préoccupation actuelle de Tazaj Maroc est d’aviser ses clients que les produits proposés par les deux restaurants ne sont pas les siens. D’ailleurs, au jour d’aujourd’hui, le Groupe n’alimente plus les deux franchises en produits ni en matière première. Cependant, les gérants de ces dernières n’ont exprimé aucune protestation suite à cette décision.

Pour des raisons techniques, « Arkinvests » a déclaré le 28 avril dernier la fermeture de son restaurant à Sidi Maârouf. A cet effet, Tazaj Maroc possédera dorénavant un seul et unique restaurant au Royaume, celui d’Aïn Diab. Le PDG du Groupe, Abdulkareem Hamza Arkobi, a également annoncé que la marque est déterminée à réaliser son plan d’expansion, notamment à Marrakech et à Rabat.

 

Source photo : Telquel.ma


0 commentaire

Nom
Email
Retour vers le Blog

Publicité

CONNEXION INSCRIPTION



Mot de passe oublie ?