Certains marocains ne règlent pas la vignette en 2017

Plus de 200 véhicules sont exonérés de la vignette en 2017 au Maroc. La raison ? Lisez plus bas, vous en saurez plus.

Au Maroc, deux centaines de conducteurs ne paient pas la vignette automobile en 2017, tandis que la grande majorité s’est bousculée devant les guichets bancaires automatiques et les services fiscaux avant le dernier délai de paiement qu’est le 2 février. Pourquoi donc les premiers bénéficient-ils de cet avantage ? Parce qu’ils possèdent tout simplement des voitures hybrides ou électriques.

Après avoir appelé à la caisse les véhicules de plus de 25 ans, le projet de Loi de finances 2017 décide d’exonérer de la vignette toute automobile à moteur électrique ou hybride. De surcroît, les importateurs et distributeurs automobiles négocient pour une TVA à 10% ainsi que l’instauration d’un système de bonus-malus.

En dépit de ces encouragements fiscaux, les véhicules électriques et hybrides constituent un grand échec commercial. Après une année 2014 bonne en ventes, l’année 2015 a connu une chute de 50% avec une petite cinquantaine d’autos vendues (dont 31 électriques et 19 hybrides). Cependant, 2016 a enregistré une légère hausse grâce à l’effet COP22, avec 81 unités écoulées à travers le Royaume (dont 53 électriques et 28 hybrides).

Renault et Toyota sont les seules marques qui mettent en vente des modèles hybrides et électriques au Maroc. L’enseigne japonaise dispose de trois véhicules hybrides (Prius, RAV4 et Yaris), alors que la française propose trois véhicules micro-citadines 100% électriques (Twizy, Zoë, et la familiale Kangooze).


0 commentaire

Nom
Email
Retour vers le Blog

Publicité

CONNEXION INSCRIPTION



Mot de passe oublie ?